L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

EMPLOI
L’usine de General Electric à Cherbourg augmente ses effectifs


General Electric Renewable Energy (GE Renewable Energy) a annoncé dans un communiqué le 3 juillet qu’il prévoit d’atteindre 320 employés à la fin de l’année dans l’usine de pales à Cherbourg de sa filiale, LM Wind Power, rachetée en mars 2017. 120 personnes avaient été recrutées en 2018, et 60 personnes sur les 200 prévues cette année ont déjà été recrutées. Cette annonce fait suite à la promesse que le groupe avait faite en 2017 lors du début de la construction de l’usine, et selon laquelle, à terme, l’usine fournira plus de 550 emplois directs en période de pleine production. La « première usine de fabrication de pales d’éoliennes en France » a débuté en janvier 2019 la phase de prototypage, afin de produire cinq pales de l’éolienne Haliade-X (12 MW, annoncée en 2018), « la première pale au monde de plus de 100 mètres », selon Erwan Le Floch, directeur de l’usine. Les nacelles de l’Haliade-X sont quant à elles produites dans l’usine GE de Saint-Nazaire. Trois des pales en cours de production seront envoyées à Rotterdam pour être assemblées sur le prototype de l’Haliade-X, dont la production devrait atteindre le stade commercial en 2021. GE Renewable Energy est également le turbinier du parc en mer de Saint-Nazaire, qui sera composé de 80 éoliennes Haliade 150-6 MW.
Elatos
Les cles de la transition energetique

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !