L'ACTU

L'ACTU HEBDOMADAIRE DE L'ÉOLIEN

OFFSHORE

Rejet d’un recours contre le parc de Courseulles-sur-Mer

La cour administrative d'appel de Nantes a rejeté, le 2 octobre, un recours émanant de plusieurs associations contre l'implantation du parc éolien de 450 MW, situé à une dizaine de kilomètres au large de Courseulles-sur-Mer (Calvados). La requête, présentée par huit associations, visait à faire annuler l'autorisation d'exploiter ce parc, délivrée par arrêté préfectoral le 8 juin 2016. Les juges, dont les motivations n'étaient pas connues hier lundi, ont suivi les préconisations du rapporteur public, qui avait conclu, le 15 septembre, au rejet de la requête. C'est la troisième affaire de ce type qu'examinait la cour administrative d'appel de Nantes, compétente pour statuer, en premier et dernier ressorts, sur tous les litiges relatifs aux installations de production d'énergie renouvelable en mer. La juridiction a déjà validé ces derniers mois les autorisations d'implantation et d'exploitation de deux autres parcs offshore, à Saint-Nazaire et Fécamp, attribués, avec celui de Courseulles-en-mer, en 2012 au groupe EDF, lors d'un premier appel d'offres gouvernemental national.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d'un tarif préférentiel !