L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

France
Un objectif de 45 % d’EnR en 2030 ?


C’est en tout cas le souhait de France énergie éolienne (FEE). Au lendemain du report de la baisse à 50 % de la part du nucléaire dans la production d’électricité française, les acteurs du secteur des énergies renouvelables ont en effet demandé au gouvernement, le 8 novembre, d’augmenter ses ambitions en la matière. Le syndicat professionnel éolien « invite le gouvernement à faire preuve de volontarisme et à se réengager sur un nouvel objectif de 45 % d’énergies renouvelables en 2030, ambitieux mais réaliste », selon son communiqué. Certes, si le report de l’objectif de réduction de la part du nucléaire à 50 % dans la production électrique d’ici 2025 « porte atteinte aux objectifs de transition et d’indépendance énergétique que la France s’était fixés en 2015 avec la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte », FEE souligne « le changement de paradigme historique » introduit par le bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande publié par RTE mardi 7 novembre. Ce document « valide la stratégie de forte progression des énergies renouvelables dans le mix électrique ». Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) estime de son côté que les énergies renouvelables « pourront fournir 50 % de la production électrique française » à l'horizon 2030, grâce à des « gains de compétitivité croissants ».
Afterwork des Énergies Renouvelables à Lyon le 30 mai 2018 au Diskret
Cabinet de recrutement dans l'énergie, l'environnement, le génie climatique et l'informatique

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !