L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

Réglementation
Simplifier sans chambouler


« Beaucoup de mesures de simplification ont déjà été mises en œuvre depuis 2013, il ne faut pas s’arrêter là et l’administration est ouverte à discuter de ces sujets. Mais il faut trouver un équilibre entre amélioration et stabilité », a expliqué Virginie Schwarz, directrice de l’énergie au ministère de la Transition écologique, en ouverture des Assises de l’éolien terrestre, organisées le 16 novembre par le SER. « Le changement permanent des règles n’est sans doute pas l’idéal. Il faut de vraies améliorations, pas des perturbations », a-t-elle ajouté. C’est en partie ce à quoi doit s’atteler le groupe de travail national mis en place par Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicoals Hulot, et dont la première réunion s’est tenu le 20 octobre. Selon Philippe Bodenez, de la Direction générale de la prévention des risques (DGPR), une procédure simple pour le repowering doit notamment être proposée. L’ingénieur a rappelé qu'il y avait aujourd’hui environ 10 GW de puissance éolienne faisant l'objet de recours. « L'enjeu est donc de limiter la durée du contentieux. » L’ensemble des propositions du groupe de travail seront connues le 14 janvier. L’insertion des projets éoliens dans les territoires a également été au cœur des débats et témoignages lors de cette manifestation, les élus souhaitant être au cœur de la concertation. « Il faut sortir du zonage. Chaque territoire doit définir sa stratégie énergétique », a ainsi expliqué le député Alain Perea.
Newsletter clés de la transition énergétique
Elatos, cabinet de recrutement

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !