L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

OFFSHORE
Plus d’obstacles pour le parc de Saint-Nazaire


Le Conseil d’État a validé le 7 juin le projet de parc éolien en mer de Saint-Nazaire, dont l’autorisation d’exploitation était contestée par des associations environnementales et de riverains. La mise en service des 80 éoliennes du site, d’un total de 480 MW, est prévue à l’horizon 2022. GE Renewable Energy, turbinier du projet, a salué la décision du Conseil d’État. EDF et Enbridge se sont également félicités de cette décision dans un communiqué, en soulignant que celle-ci « confirme la robustesse du projet développé par la société Éolien Maritime France (EMF), co-contrôlée par EDF Renouvelables et par Enbridge. » EMF avait remporté l’appel d’offres de l’État français en 2012 pour les trois projets éoliens en mer de Courseulles-sur-Mer, de Fécamp et de Saint Nazaire, d’une capacité totale cumulée de 1 428 MW. GE Renewables était à l’origine le turbinier exclusif pour ces trois projets, mais fournira ses turbines seulement au projet éolien de Saint-Nazaire, le premier à recevoir toutes les autorisations administratives. Les deux autres projets recevront des turbines Siemens-Gamesa.
Elatos
Les cles de la transition energetique

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !