L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

ÉOLIEN EN MER
Normandie : le dialogue concurrentiel ouvert




Depuis le 12 janvier 2021, la procédure de mise en concurrence avec dialogue concurrentiel pour le prochain parc éolien au large du Cotentin est officiellement activée sur le site de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Les candidats devront déposer un dossier justifiant de leur solidité financière et technique dans un délai de 60 jours (la date de clôture est fixée au 12 mars prochain). Une fois cette date passée, la CRE aura un mois pour transmettre au ministère de la Transition écologique la liste des candidatures qu'elle propose de retenir. Il s'agit de la deuxième fois qu'une telle procédure est lancée, la première avait été organisée pour sélectionner le lauréat du projet éolien en mer de Dunkerque. Inspirée de méthodes danoises ou néerlandaises, la procédure de mise en concurrence avec dialogue concurrentiel est censée rendre plus efficace la préparation et le déroulement d’un appel d’offres. Son objectif est d’identifier, très en amont, des acteurs susceptibles de remporter le futur appel d’offres avec lesquels l’administration va échanger afin de définir en détail le cahier des charges et notamment de préciser la zone exacte du futur site. En parallèle, l’État a d’ores et déjà engagé des études environnementales, géophysiques ou géotechniques qui serviront également à affiner le choix de la zone. En termes de calendrier, dans le cas du prochain parc normand, le gouvernement aimerait aller plus vite que dans le cas de Dunkerque. Le dialogue concurrentiel y avait été lancé en décembre 2016, mais la sélection du candidat final n’avait abouti qu’en juin 2019. Cette fois, l’objectif est d’annoncer le lauréat en 2022.



LES ACTUS DU MOIS

L’ESSENTIEL DE L’ÉOLIEN DU MOIS DE MARS 2021

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !