L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

RELANCE
L’industrie éolienne appelle les gouvernements à placer leur filière au centre de leur plan de relance économique


Le 6 mai dernier, le GWEC (Global Wind Energy Council) associé aux principaux acteurs du secteur éolien a publié une déclaration soulignant le rôle clef de l’énergie éolienne pour la reprise économique après le choc du COVID-19. Cette action se base sur le poids du secteur aujourd’hui dans l’économie mondiale qui revendique près de 4 millions d'emplois directs et indirects et des investissements annuels de plus de 200 milliards de dollars. Pour Ben Backwell, président du GWEC, les choix qui vont être faits seront lourds de conséquences et doivent donc être mûrement réfléchis. «Les jeunes en particulier supporteront les coûts financiers, sociaux, sanitaires et environnementaux des plans de relance en cours d’élaboration, et porteront la dette associée à ces dépenses. Nous devons donc nous assurer qu’ils pourront bénéficier des décisions d’aujourd’hui. Dans le même temps, les gouvernements devraient établir comme principe de base pour les dépenses de relance économique qu'elles aillent dans le sens d’une réelle transition énergétique, ne bénéficient pas aux industries de l'énergie fossile que l'on doit éliminer afin d'écarter le risque d'un changement climatique climatique irréversible ». La déclaration appelle les gouvernements, les organismes intergouvernementaux et les institutions de prêt mondiales à placer l'investissement éolien au centre de leurs plans de relance économique et de croissance en prenant les mesures clés décrites dans la déclaration. La déclaration a été signée par les grandes entreprises du secteur éolien, notamment Vestas, Siemens Gamesa, Iberdrola, Mingyang Smart Energy, MHI Vestas, Acciona, Nordex, ReNew Power, EDPR, ZF, Orsted, Goldwind, Envision.

LES ACTUS DU MOIS

L’ESSENTIEL DE L’ÉOLIEN DU MOIS DE JUIN 2020

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !