L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

ALLEMAGNE
Les grands groupes allemands souhaitent une reprise économique verte


En préparation à la Petersberger Climate Dialog, la conférence annuelle allemande sur le climat, 68 entreprises parmi les plus importantes du pays ont instamment demandé à la chancelière allemande Mme Angela Merkel d’adopter une politique post-crise Covid ambitieuse qui soit largement axée sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans un communiqué conjoint, des groupes tels que Deutsche Telekom AG, ThyssenKrupp AG ou Bayer SE souhaitent des mesures qui permettent à l’Allemagne de rester dans la trajectoire de ses engagements pris en 2015 lors de la COP21 de Paris, c’est à dire un objectif de «neutralité climatique» nationale d'ici 2050. Alors que l’économie Allemande est sur le point de connaître sa plus grave crise depuis la Seconde guerre mondiale, le cabinet de Mme Merkel a promis plus de 1 000 milliards d'euros pour endiguer cet effondrement, mais a montré sa réticence à s'engager sur de nouveaux financements pour des programmes publics à plus long terme avant le reflux de la crise. La chancelière a cependant indiqué que la question du climat et le projet de Green Deal européen seraient bien au centre des préoccupations de la présidence allemande du Conseil de l'UE qui couvrira le second semestre 2020. La démarche des entreprises allemandes fait écho à celle, radicalement différente, du patronat français qui a récemment demandé à son gouvernement une suspension des réglementations dans plusieurs domaines comme la lutte contre les gaz à effet de serre et les avancées sur l’économie circulaire en faveur d’une gestion durable des ressources afin de favoriser une reprise économique plus rapide.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !