L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

ÉOLIEN TERRESTRE
Le retour des mâts en bois


InnoVent revient avec ses mâts en bois. Après une longue bataille judiciaire, la Cour d’appel de Nancy vient de donner son feu vert pour la construction de la première éolienne hybride bois/acier en Haute-Marne. En 2006, le développeur éolien, qui prévoit d’installer sept éoliennes en acier sur la commune d’Essey-les-Ponts se voit rendre un avis défavorable suite à une enquête d’utilité publique. Après un long parcours judiciaire, InnoVent obtient l’autorisation de construire son parc et décide d’édifier quatre machines classiques et trois autres hybrides acier/bois. Il faut commencer par installer le mât en acier de l'éolienne (moins long) sur un socle, une structure en treillis composée de poutres de bois. Les travaux débutent, mais la préfecture fait stopper le chantier en avril 2019 pointant le design du mât, qui devait selon elle être intégralement en bois comme prévu initialement. Le 19 janvier 2021, la Cour administrative d’appel de Nancy rend son verdict et suspend l’arrêté préfectoral d’interdiction des turbines hybrides. Le juge invoque l’urgence climatique et reconnaît la contribution du projet « à la lutte contre la pollution et contre le réchauffement ». Une décision historique saluée par l’ensemble des acteurs de la filière. La première éolienne hybride sera mise en service mi-avril. InnoVent indique que ce mât hybride permet de diviser par 8 la quantité de béton dans les fondations et par deux la quantité d'acier utilisée, soit une diminution de 50 % des émissions de CO2 par rapport à un mât conventionnel. « Une innovation française exportable dans le monde entier, se réjouit le développeur. »

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !