L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

TECHNOLOGIE
La Chine refait son retard dans l’offshore


« Si la Chine domine incontestablement [le marché] de la fourniture de turbines éoliennes offshore, elle est encore en train de rattraper son retard concernant la technologie de ces turbines », explique un rapport du Conseil mondial de l’éolien (GWEC) dévoilé le 18 octobre. Si parmi les 10 fabricants mondiaux les plus importants, 6 sont chinois (Shanghai Electric, Envision, Goldwind, Mingyang, United Power et XEMC), européens et chinois ne proposent pas la même taille de turbines. « En 2018, la taille moyenne des turbines installées en Europe a surpassé 7 MW [...], alors qu’en Chine, la taille moyenne était toujours en dessous de 4 MW », explique le GWEC, qui annonce des changements. La puissance moyenne des turbines en Chine devrait en effet passer la barre des 5 MW en 2020 et des 7 MW en 2025. Les machines chinoises pourraient par ailleurs s’adapter pour fonctionner efficacement avec des vitesses de vent plus faibles, à l’instar du mouvement pris par les constructeurs européens.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !