L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

ÉOLIEN EN MER
Jackpot pour GE


General Electric (GE) vient d’annoncer que le financement des phases A et B du projet éolien Dogger Bank Wind Farm de 3,6 GW, au large de la côte nord-est de l'Angleterre, venait d’être bouclé. Le projet, développé par SSE Renewables et Equinor, se fera en effet en trois phases de 1,2 GW chacune. Pour les phases A et B, GE Renewable Energy a remporté le contrat de livraison de 95 machines de type Haliade-X 13 MW pour chaque tranche, soit 190 machines au total. La construction de la première tranche de ce qui sera à terme le plus grand parc éolien offshore du monde, va pouvoir débuter. Les développeurs du projet ont conclu un accord avec un consortium d’institutions financières publiques et privées comprenant BNP Paribas ainsi que des agences de crédit à l'exportation telles que Bpifrance, la GIEK, l'Agence norvégienne de garantie des crédits à l'exportation, et la EKN, l'Agence suédoise de crédit à l'exportation. Le parc éolien de Dogger Bank devrait atteindre sa pleine activité commerciale en 2026. Une fois achevé, ce méga parc éolien en mer devrait alimenter jusqu'à 6  millions de foyers par an au Royaume-Uni, ce qui équivaut à 5 % de sa demande d'électricité. Ce projet est une pièce centrale dans les ambitions éoliennes offshore du Royaume-Uni (40 GW d'ici 2030).

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !