L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

ENTREPRISE
GE sanctionné par la Commission européenne


« La Commission européenne a infligé à General Electric une amende de 52 millions d'euros pour avoir fourni des renseignements inexacts au cours de l'enquête menée par la Commission, sur la base du règlement de l'UE sur les concentrations, au sujet du projet de rachat de LM Wind par GE », peut-on lire dans un communiqué de la Commission européenne en date du 8 avril. La Commission explique que GE avait affirmé en janvier 2017 dans sa notification « qu’aucune éolienne de puissance supérieure » à 6 MW n’était en développement pour des applications marines. Or, « grâce à des informations communiquées par un tiers », l’institution a appris que c’était faux, ce qui a contraint GE a déposé quelques semaines plus tard une nouvelle notification. « La Commission estime que cette infraction est grave car elle l'a empêchée d'avoir toutes les informations pertinentes aux fins de l'appréciation de l'opération. » D’où cette amende de 52 M€. Pour autant, cette décision « n'a aucune incidence » sur l’approbation par l’Union européenne de l’acquisition du fabricant de pales d’éoliennes LM Wind Power, annoncée fin 2016 pour 1,65 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros), précise la Commission.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !