L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

DUNKERQUE
Au moins 6 consortiums candidats à l’appel d’offres


L'appel d'offres pour le parc éolien en mer de Dunkerque a obéi à de nouvelles modalités. Contrairement aux précédents, celui-ci a commencé par une présélection de candidats en 2017, suivie d’un dialogue concurrentiel entre les candidats et l’administration. Le 15 mars 2019, 6 offres portées par 6 consortiums ont été annoncées. Cependant, 3 jours plus tard, Boralex, qui composait un consortium avec les entreprises Eneco et Van Oord et DGE, a déclaré se retirer car « sa participation dans ce projet ne satisfait plus ses critères d’investissements ». Néanmoins, les 2 partenaires du consortium devraient maintenir leur offre. Les cinq autres candidats annoncés sont le consortium formé par les groupes belge Deme, français Quadran Energies Marines et anglo-néerlandais Shell; un second qui regroupe le suédois Vattenfall, l'allemand WPD et la Caisse des Dépôts; l'alliance entre le français Engie, le portugais EDPR et l'allemand EON; celle composée du belge Elicio, du français Total et du danois Orsted; et enfin le consortium entre EDF, l'allemand Innogy et le canadien Enbridge. Par ailleurs, 3 autres présélectionnés n’ont pas encore confirmé leur dépôt d’offre. Ce nouveau type d’appel d’offres, pensé d’abord pour réduire le temps de réalisation du projet, semble également remplir son rôle de mise en concurrence, afin d’atteindre le meilleur coût possible.
Elatos
Les cles de la transition energetique

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !