L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

BELGIQUE
2018, « année historique » pour l’offshore


« 2018 a été une année historique pour l’éolien en mer en Belgique. Le cap des 1000 MW de capacité de production en mer a été dépassé, ce qui place à nouveau la Belgique dans le top 5 mondial de l’éolien en mer  », a déclaré, dans un communiqué du 4 janvier, Jaak Rutten, CEO de C-Power et Président de la Belgian Offshore Platform (BOP), association regroupant les investisseurs et propriétaires de parcs éoliens en mer du Nord belge. « La Belgique est donc en avance sur les Pays-Bas, qui, malgré leur zone maritime beaucoup plus vaste, produisent moins d’électricité en mer du Nord ! », poursuit-il. Il faut dire qu’à l’heure actuelle, cinq parcs éoliens d’une capacité totale de 1 186 MW sont opérationnels en mer du Nord belge : C-Power, Belwind, Northwind, Nobelwind et Rentel. En 2018, ces parcs ont produit 3 408 GWh d’électricité. Or, durant la seconde moitié de l’année 2019, le sixième projet éolien en mer, Norther (370 MW), actuellement dans sa dernière phase de construction, commencera à produire de l’électricité, ce qui fait dire à la BOP que la capacité de production totale atteindra alors 1 556 MW, et la production d’électricité des parcs éoliens s’élèvera à 4 500 GWh/an. D’ici 2020, ce seront 8 parcs offshore d’une capacité totale de 2 262 MW pour une production annuelle estimée à 8 TWh, « soit environ 10 % de la demande totale d’électricité en Belgique, ou la moitié de la consommation électrique des ménages. »
Elatos

LES ACTUS DU MOIS

L’ESSENTIEL DE L’ÉOLIEN DU MOIS DE AOûT 2019

Les cles de la transition energetique

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !