L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

TECHNOLOGIE
Vers des pales toujours plus longues


Bien plus que la taille des mâts, c’est la taille des pales qui concentre les efforts de R&D des constructeurs éoliens ces dernières années. Fin 2019, General Electric Renewable Energy présentait son dernier modèle offshore, l’Haliade-X. Fabriquée en France et actuellement en phase test dans le port de Rotterdam, cette machine haute de 260 mètres est équipée d’une pale de 107 mètres, un record mondial. Ce rotor géant de 220 mètres permet, en augmentant la surface balayée moyenne par la turbine, de capter une plus grande partie du vent qui passe et d’être plus efficace. Le facteur de charge atteint les 63 % (5 à 7 points de plus que la concurrence), ce qui permet de diminuer les coûts de production de l’électricité. Une telle turbine sera capable de générer de l’électricité pour 16 000 foyers, soit une production brute annuelle de 67 GWh dans les conditions typiques d’un site allemand en mer du nord. Les concurrents de GE tentent une réponse avec de nouvelles machines. Dans cette course à l’envergure, on retrouve Gamesa Renewable Energy avec la SG 193-10 MW qui affiche un rotor de 193 mètres, Siemens Gamesa avec la SG 11.0-200 DD (11 MW) avec un rotor de 200 mètres et MHI Vestas avec la V164-10 MW et son rotor de 164 mètres. Tous ces constructeurs annoncent des mises en service entre 2022 et 2025.

LES ACTUS DU MOIS

L’ESSENTIEL DE L’ÉOLIEN DU MOIS DE JUIN 2020

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !