L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

OFFSHORE
Une réunion interministérielle sur la question des prix


Le dossier des tarifs de l’éolien offshore français est examiné ce mardi 3 avril lors d’une réunion interministérielle. Une première réunion de ce type avait été programmée le 23 mars, mais avait été reportée suite à l’attentat dans l’Aude. Désormais géré au plus haut niveau, par le secrétariat général de l’Elysée, le sujet agite la filière et tombe à un moment charnière pour le développement de ces premiers parcs en mer français. EDF s’est en effet déclaré « prêt » à lancer « cet été » la construction de son premier parc, au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), une fois le dernier contentieux juridique purgé. Le projet fait en effet encore l’objet d’un pourvoi devant le Conseil d’État, formé par des associations de protection de l’environnement. Début mars, Olivier de la Laurencie, le directeur du projet de parc offshore de Saint-Nazaire, l’un des trois développés par EDF Energies nouvelles en France, estimait que les premiers travaux pourraient commencer « cet été », avec environ « trois ans de retard ». La mise en service partielle de ce parc de 80 éoliennes d’une capacité totale de 480 MW, située sur le banc de Guérande, à entre 12 et 20 km des côtes, est prévue « à partir de l’été 2021 », toujours selon Olivier de la Laurencie. Un calendrier qui pourrait être mis à mal par la volonté du gouvernement de revenir sur les conditions des premiers appels d’offres.
Elatos
Les cles de la transition energetique

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !