L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DE L’ÉOLIEN

REMANIEMENT
Les chantiers du nouveau ministre


Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a été nommé mardi 4 septembre ministre de la Transition écologique et solidaire en remplacement de Nicolas Hulot, qui a démissionné la semaine dernière, a annoncé l'Elysée. La filière éolienne n’a pas tardé à réagir à cette nouvelle. Ainsi, France énergie éolienne (FEE) « se tient prête à travailler conjointement avec le nouveau ministre » et lui adresse quelques rappels. FEE demande en effet « que l’autorité environnementale, qui fait défaut depuis décembre 2017, soit désignée dans les plus brefs délais pour débloquer les 170 projets éoliens représentant plus de 3 GW actuellement à l’arrêt. Elle demande également à ce que le traitement des dossiers en suspens soit accéléré. » Autre voeu formulé par le syndicat professionnel, que les effets des engagements consécutifs au groupe de travail national éolien, soient enfin « formalisés par décrets ou présentés en loi de finances. » Enfin, des objectifs ambitieux pour l’éolien terrestre et offshore sont à formaliser dans la PPE, et des appels d’offres pour des fermes commerciales offshore posé et flottant sont plus qu'attendus par FEE.
9e colloque national éolien
Cabinet de recrutement dans l'énergie, l'environnement, le génie climatique et l'informatique

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !