L'ACTU

L'ACTU HEBDOMADAIRE DE L'ÉOLIEN

MONDE

Une étude souligne le potentiel de l’offshore

Les parcs éoliens en pleine mer pourraient générer bien plus d’énergie renouvelable que ceux installés sur la terre ferme, et possiblement assez pour fournir le monde entier. C’est en tout cas la conclusion d’une étude publiée le 9 octobre par la Carnegie Institution for Science. Les chercheurs de cette fondation américaine affirment ainsi que les vents plus forts rencontrés en pleine mer pourraient produire cinq fois plus d'énergie que les turbines installées à terre. Bien qu’il n'existe actuellement aucun parc éolien à grande échelle en eaux profondes, les résultats de l'étude suggèrent que cette technologie vaut la peine d'être étudiée, et ce, même si la puissance de tels parcs varierait en fonction des saisons. « En hiver, les parcs éoliens de l'Atlantique nord pourraient fournir une énergie suffisante pour répondre à tous les besoins actuels de la civilisation », selon cette étude publiée dans les comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS). En été, en revanche, « de tels parcs éoliens pourraient seulement générer assez de courant pour couvrir les besoins en électricité de l'Europe, ou éventuellement des États-Unis ».

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d'un tarif préférentiel !