INFORMATIONS

LEXIQUE

A

Agrégateur de production électrique

Intermédiaire entre un producteur autonome et le marché de l’électricité. Sur la base de son portefeuille de clients producteurs, un agrégateur valorise au mieux l’électricité produite par ses clients, soit directement auprès des consommateurs, soit à la bourse de l’électricité.

C

CAPEX (Capital Expenditures)

Dépenses d’investissement de capital. Il s’agit souvent de l’investissement initial dans un projet. Les CAPEX sont complétés par les OPEX (Operational Expenditures) qui sont les dépenses d‘exploitation.


Commission de Régulation de l’Energie (CRE)

Autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France. La CRE organise notamment les appels d’offres pour les projets éoliens terrestre et en mer.


Complément de rémunération

Dispositif introduit aux articles L. 314-18 à L. 314-27 du code de l’énergie par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV). Dans ce mécanisme où les producteurs d’électricité à partir d’énergie renouvelable commercialisent leur énergie directement sur les marchés, une prime vient compenser l’écart entre les revenus tirés de cette vente et un niveau de rémunération de référence fixé selon le type d’installations, par la puissance publique dans le cadre d’un arrêté tarifaire ou par le producteur dans le cadre d’une procédure de mise en concurrence.

La prime à l’électricité peut être qualifiée de prime variable, ou ex post, dans la mesure où son montant s’ajuste pour compenser la différence entre la rémunération de référence et un revenu marché de référence. Elle garantit ainsi une rémunération raisonnable aux producteurs sur le long terme tout en les exposant aux signaux des prix de marché de court terme.

E

Emplois directs

Emplois directement liés à la production de produits ou de services dans le secteur de l’éolien (ex. un emploi chez un fabricant d’éoliennes).

 

Emplois indirects

Emplois dans des entreprises qui fournissent des biens et des services au secteur de l’éolien (ex. dans une entreprise qui produit des composants électroniques, les emplois liés à la fabrication des composants qui seront vendus à l’industrie éolienne).

 

Énergie variable

Source de production d’énergie dont le gisement n’est pas disponible en permanence et dont la disponibilité varie en fonction des conditions climatiques et météorologiques.

F

Facteur de charge éolien

Ratio entre l’énergie produite par une éolienne sur une période donnée et l’énergie qu’elle aurait produite durant cette période si elle avait constamment fonctionné à pleine puissance.


Foisonnement

Technique qui consiste à implanter des éoliennes dans différents régimes de vent. Au niveau national, on diminue ainsi les risques de manque de production sur une zone géographique, en la compensant par la production sur une autre zone géographique. L’objectif est de lisser la courbe de production.


Facteur de récolte

Facteur qui permet de connaître l’amortissement de l’énergie utilisée par une éolienne, c’est-à-dire le nombre de fois qu’une turbine produit la quantité d’énergie équivalente à celle qu’elle a consommé au cours de son cycle de vie.

G

Gigawatt heure (GWh)

1 GWh = 1 000 000 MWh = 1 000 000 000 kWh

L

Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV)

Publié le 17 août 2015, Cette loi fixe les grands objectifs d’un nouveau modèle énergétique français à l’horizon 2030. Sur le volet des énergies renouvelables, la loi vise à augmenter l’indépendance énergétique de la France en portant la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 puis à 32 % en 2030.

M

Mégawatt heure (MWh)

1 MWh = 1 000 000 000 kWh


Mix électrique

Composition par source d’électricité de la production électrique globale d’un territoire donné.

O

OPEX (Operational Expenditures)

Charges courantes de l’exploitation d’un site de production. Les OPEX sont complétés par les CAPEX (Capital Expenditures).

P

PM2.5 eq

Unité de mesure des particules en suspension dans l’atmosphère dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres, appelées également « particules fines ».


Procédure ICPE

En France, une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) est un site, publique ou privé, qui peut présenter des dangers ou des nuisances pour la commodité des riverains, la santé, la sécurité, la salubrité publique, l’agriculture, la protection de la nature et de l’environnement.


Programmation Pluriannuelle des investissement (PPI)

Outil de pilotage fixant les priorités d’actions des pouvoirs publics en matière de politique énergétique. La PPI est scindée en trois volets : la production électrique, la production de chaleur et les infrastructures de gaz naturel. Ce document a été remplacé par la PPE en 2016.


Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE)

Outil de pilotage fixant les priorités d’actions des pouvoirs publics dans le domaine de la transition énergétique conformément aux engagements pris dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. La PPE comporte plusieurs volets thématiques : maîtrise de la demande en énergie, sécurité d’approvisionnement, offre d’énergie, infrastructures et flexibilité, mobilité propre et petites zones non interconnectées de métropole. Ce document à remplacer la PPI en 2016.

R

Réseau de distribution de l’électricité

Réseau qui a pour fonction d’acheminer l’électricité pour la moyenne et basse tension. Il existe des postes de transformation HTB/HTA pour assurer l’interface avec le réseau de transport. Le réseau de distribution est géré par Enedis.


Réseau de transport de l’électricité

Réseau qui permet de transporter de l’électricité à l’échelle régionale. Il est exploité par RTE et pour la haute et très haute tension.


Responsable d’équilibre

Opérateur qui s’est contractuellement engagé auprès du gestionnaire de réseau de transport d’électricité, RTE, à financer le coût des écarts constatés a posteriori entre électricité injectée et électricité consommée, au sein d’un périmètre d’équilibre contractuel.


Retour énergétique

Équivalent au taux de rendement énergétique. Appliqué à l’éolien, cela équivaut à combien de temps la turbine produit la quantité d’énergie qu’elle a consommée au cours de son cycle de vie.

S

Service de la donnée et des études statistiques (SDES) 

Service rattaché au Commissariat général au développement durable (CGDD) qui assure les fonctions de service statistique pour les domaines de l’environnement (ex IFEN), de l’énergie (ex Observatoire de l’Energie), de la construction, du logement et des transports (ex SESP).


Schéma régional climat air énergie (SRCAE)

Co-piloté par le préfet de région et le Président du conseil régional, il est l’un des grands schémas régionaux créés par les lois Grenelle I et Grenelle II. Ce schéma intègre dans un seul et même cadre divers documents de planification ayant un lien fort avec l’énergie et le climat dont notamment les schémas éoliens et les schémas de services collectifs de l’énergie. Pour la partie énergies renouvelables, les SRCAE fixent les objectifs régionaux en terme de puissance raccordée ou d’énergie produite à l’horizon 2020.


Schéma régional éolien (SRE)

Depuis la Loi Grenelle de 2010, chaque région doit définir les zones favorables au déploiement d’éoliennes dans un Schéma Régional Eolien (SRE). Il s’agit d’un des volets des Schémas Régionaux du Climat, de l’Air et de l’Energie (SRCAE). Ces schémas s’appuient sur les zones de développement de l’éolien (ZDE) existantes pour définir les zones possibles pour un développement de la filière en fonction du potentiel éolien, des possibilités de raccordement aux réseaux électriques, de la protection des paysages, des monuments historiques et des sites remarquables et protégés. Les SRE fixent également les objectifs régionaux chiffrés en terme de puissance raccordée à l’horizon 2020.

T

Taux d’actualisation

Taux qui permet de rapporter un coût ou un gain financier future à sa valeur actuelle. Il permet d’établir la Valeur Actuelle Nette (VAN) d’un projet, soit sa valeur au moment où il est initié. Ainsi, une VAN positive indique un investissement positif.

Le taux d’actualisation varie en fonction des risques liés à l’investissement. Appliqué à l’éolien, les risques les plus souvent pris en compte sont ceux de développement (contentieux éventuels), de construction (aléa géotechnique, aléa archéologique, coûts et délais de raccordement, conditions météorologiques), d’exploitation (aléas de la prévision, de la disponibilité) et de production (contraintes administratives, etc…).


Térawatt heure (TWh)

1 TWh = 1 000 GWh = 1 000 000 MWh = 1 000 000 000 kWh

Z

Zone de développement éolien (ZDE)

Afin d’encadrer l’implantation des éoliennes sur le territoire français, le gouvernement a opté pour la création de Zone de Développement de l’Eolien ou ZDE. Ces zones sont définies par les préfets de chaque département sur proposition des communes concernées en fonction du potentiel éolien, des possibilités de raccordement aux réseaux électriques, de la protection des paysages, des monuments historiques et des sites remarquables et protégés. Seuls les parcs construits dans ces ZDE peuvent bénéficier des tarifs d’achat alors en vigueur.

La notion de ZDE est initialement introduite dans la loi du 10 février 2000 relative à la modernisation et au développement du service public de l’électricité mais elles ne commenceront à être effective qu’au milieu des années 2000. Elles seront ensuite intégrées dans les schéma régionaux éolien (SRE) des schéma régional climat air énergie (SRCAE).

 

  RECHERCHE RAPIDE

ABCDEFGIJKLMNOPQRSTUVWXYZ