CHIFFRES CLÉS / OBJECTIFS

LES OBJECTIFS POUR L’ÉOLIEN EN FRANCE

Crédit : Parc éolien Hauts de France H1 © Quadran

Dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte adoptée en août 2015, la France s’est fixée des objectifs pour l’ensemble des technologies renouvelables. La loi prévoit de porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et à 32 % en 2030, et de réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025.

Les objectifs aux horizons 2023 et 2028

La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui fixe les priorités d’actions des pouvoirs publics dans le domaine de la transition énergétique, a attribué en 2018 des objectifs pour la filière éolienne.

Pour l’éolien terrestre, la puissance installée devra atteindre 24,6 GW à fin 2023. A l’horizon 2028, ce seront 34,1 GW pour une option basse, et 35,6 GW pour une option haute, qui devront être implantés en France métropolitaine.

Pour l’éolien en mer, l’objectif est d’atteindre 2,4 GW de puissance à fin 2023 et une fourchette de 4,7 – 5,2 GW en 2028.

 

Où en sommes nous dans l’atteinte des objectifs ?

À la date du 31 septembre 2018, la puissance éolienne raccordée en France était de 14 275 MW. L’ensemble de cette puissance est constitué par des parcs éoliens terrestre.

Sur la base de ces chiffres établis par le Service de la Donnée et des Études Statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire, la filière a réalisé 58 % de son objectif 2023 et entre 40 et 42 % de ses objectifs 2028.

L’éolien en mer a pris du retard par rapport a ce qui avait été annoncé dans la PPE de 2016. Par ailleurs, les professionnels de la filière trouvent que les nouveaux objectifs ne sont pas assez ambitieux.

  LEXIQUE

Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV): Adoptée en août 2015, elle fixe les grands objectifs d’un nouveau modèle énergétique français, dans le cadre mondial et européen et vise aussi à encourager une « croissance verte » (100 000 emplois espérés sur 3 ans) en réduisant la facture énergétique de la France et en favorisant des énergies renouvelables.

Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE): cet outil fixe les priorités d’actions des pouvoirs publics dans le domaine de la transition énergétique, conformément aux engagements pris dans la  LTECV.