technologies & enjeux / La vie d’un parc éolien

Les différents métiers de l’éolien

© Lagerwey

Avec 18 200 emplois directs et indirects en 2017 en France, la filière éolienne est active. On y recense plusieurs centaines d’entreprises qui interviennent en France et à l’international. Ces sociétés ont des domaines d’intervention divers, tout le long de la chaîne d’activité de la filière : sur le développement de projet, la fabrication et l’assemblage, la construction de parc ou encore la maintenance.

Cette page présente des catégories de métiers réparties sur ces quatre domaines.

Le développement de projet

Réunion
Source : Pixabay
  • Études géotechniques et géophysiques
  • Mesures de vents
  • Études d’impacts environnementales
  • Expertise technique
  • Génie électrique
  • Financement

La fabrication et l’assemblage des machines

Fabrication pales©Nordex
  • Pièces de fonderie
  • Matériaux composites
  • Pièces mécaniques, hydrauliques et aciers secondaires
  • Freins
  • Brides et couronnes d’orientation
  • pales
  • Matériels électrique et électronique
  • Structures et mâts

La construction du parc

Differents metiers
Source : Parc eolien Autriche© Energie AG Oberosterreich
  • Fondations et Terrassements
  • Génie électrique
  • Transport exceptionnel, logistique et levage
  • Bureaux de contrôles

L’exploitation et la maintenance du parc

Source : Parc eolien Suderlugum-Allemagne-©Siemens
  • Exploitation et gestion
  • Maintenance technique et électrique
  • Surveillance et balisage

Les formations

Des formations propres à l’éolien existent à tous les niveaux, du bac professionnel à l’école d’ingénieurs en passant par les formations continues longue durée. Elles confirment le besoin de ressources humaines expertes pour développer la filière.

Industriels et bureaux d’études sont impliqués dans le processus de formation et mettent en place des partenariats avec les lycées, les universités et les centres de formation. Ces industriels participent au financement de la formation et offrent des opportunités de stages et d’emplois.

De nombreuses formations sont parrainées par des régions françaises. Les centres de formation sont donc principalement localisés près des parcs de production.

© Siemens

Plusieurs groupement d’établissements publics dépendant de l’éducation nationale (Greta) proposent aux salariés ou aux demandeurs d’emplois des formations de niveau BTS axées sur l’éolien. Ces formations sont payantes mais souvent prises en charge par des fonds de financement, les régions ou Pôle emploi.

On peut citer le Greta du Maine, le Greta Grand Amiénois et le Greta Poitou Charentes qui proposent des formations de technicien de maintenance de parc éolien terrestre (et en mer, pour le Greta du Maine).

Il existe en France 191 Greta, au moins un par département. N’hésitez pas à vous adresser au Greta le plus proche de chez vous pour connaître son offre de formations !

  LEXIQUE

Emplois directs : emplois directement liés à la production de produits ou de services dans le secteur de l’éolien (ex. un emploi chez un fabricant d’éolienne).

Emplois indirects : emplois dans des entreprises qui fournissent des biens et des services au secteur de l’éolien (ex. dans une entreprise qui produit des composants électroniques, les emplois liés à la fabrication des composants qui seront vendus à l’industrie éolienne).