L'ACTU

L'ACTU HEBDOMADAIRE DE L'ÉOLIEN

INNNOVATION

Les bipales à la conquête de l'offshore

L'an prochain, le bureau d'ingénierie maritime norvégien Dr.techn.Olav Olsen AS et le nouveau concepteur d'éoliennes bipales hollandais Seawind Ocean Technology vont mettre à l'eau une éolienne bipale de 6,2 MW en Norvège. Elle sera posée sur une fondation gravitaire par 38 m de fond dans le Centre de test d'énergie marine (MetCentre) de Karmøy, à l'ouest du pays. La société Seawind conçoit à la fois la turbine, la structure support et la méthode d'installation de l'éolienne. Cette dernière sera dotée d'un rotor d'un diamètre de 126 m, monté en balancier par articulation lui permettant de résister à des vents violents. Elle ajustera sa puissance moins par le calage des pales que par le contrôle du lacet (yaw). Elle devrait comporter moins de pièces et de matériaux que les tripales, assurent les concepteurs, de sorte que son design réduirait la fatigue de la transmission de 80 % par rapport aux tripales. Le démonstrateur ne devrait coûter que 20 millions d'euros, soit moitié moins qu'une éolienne tripale de puissance équivalente. Des analyses indépendantes estiment ainsi que les bipales sont en mesure de livrer un courant au prix de 71 €/MWh. Plus bruyantes et visuellement perturbantes, les bipales ont été évincées de l'éolien terrestre mais suscitent l'intérêt de nombreux fabricants et bureaux d'études offshore à travers le monde (lire à ce sujet Le Journal de l'Éolien n° 23). Elles pourraient représenter 2 GW des 10 GW de marché annuel attendus pour l'offshore d'ici 2025, selon le journal britannique Recharge.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d'un tarif préférentiel !